Ecole des Mines d’Alès

  L’Ecole des Mines d’Alès (EMA) est une école créée en 1843 afin de former des ingénieurs maitres pour l’exploitation des mines de charbon et de fer dans la région des Cévennes en France. Depuis, notre mission inclue non seulement l’exploitation minière, mais aussi les industries de transformation.

Progressivement, notre recherche a évolué de la détection et de la caractérisation des pollutions industrielles et du développement de solutions de traitement visant à réduire à la fois les flux de pollution et les impacts environnementaux générés, vers une gestion intégrée du site industriel.

La recherche à l’EMA est structurée en trois laboratoires, en se concentrant sur les questions de recherche complémentaires :

 -      Le Laboratoire Génie d’Informatique et d’ingénierie de Production (LGI2P) est spécialisé sur l’intelligence collaborative et la gestion des connaissances pour une prise de décision optimale ;

-      Le Centre des Matériaux de Grande diffusion (CMGD) développe des matériaux innovants dans le domaine des polymères et des matériaux inorganiques ou matrice inorganique pour le génie civil, en particulier en utilisant des matériaux recyclés ou biosourcés et étudie leur cycle de vie ;

-      Le Laboratoire Génie de l’environnement Industriel (LGEI) développe une expertise sur la détection, le traitement et la prévention des pollutions industrielles (eau, air, déchets) et des risques, ainsi que sur l’optimisation de la gestion des ressources en utilisant l’écologie industrielle et des approches d’analyse de cycle de vie. Ce laboratoire fait également partie du groupe de recherche ELSA spécialisé en évaluation environnementale et durabilité des systèmes.  

Dans le domaine de l’écologie industrielle, l’EMA se concentre sur les problématiques de symbiose industrielle, en travaillant sur trois les grands enjeux de diagnostic, d’évaluation et de mise en œuvre des symbioses industrielles :

-      Comment identifier et recueillir des données pertinentes ?

 -      Comment décrire et de comprendre le fonctionnement des écosystèmes industriels ?

 -      Comment modéliser et évaluer des scénarios de développement d’un territoire mettant en œuvre des symbioses industrielles ?

Les territoires portuaires et leurs hinterlands immédiats constituent notre terrain d’étude de prédilection.  

 

Dans le cadre du projet ECOTECH SUDOE, l’EMA participe au GT3. Plus précisément, il est leader des sous tâches GT3.2 et GT3.5 qui visent à développer des outils de diagnostic et de d’évaluation environnementale de villes portuaires sur la base d’une démarche d’écologie industrielle, avec l’Université Autonome de Barcelone (Espagne), l’Université d’Aveiro (Portugal), et l’INRA (France) en tant que partenaires.

Dans le GT4, l’EMA organise des séminaires pour sensibiliser les PME/PMI à des démarches d’éco-conception et à des outils simples d’éco-conception en Languedoc Roussillon avec SupAgro Montpellier et participe à des formations centrées sur l’écologie industrielle avec l’Université Autonome de Barcelone.

Enfin, l’EMA est le leader du GT 5 Démonstration. Dans ce GT, l’EMA participe à la sous-tâche de diagnostic d’une activité tertiaire (GT5.2) et d’éco-conception d’une activité tertiaire (GT5.4) avec l’ensemble des partenaires français, portugais et espagnols. L’EMA est également leader du GT5.3 portant sur l’écologie industrielle appliquée à l’éco-conception d’un territoire.